Votre conseiller

Contactez moi. Je me fais un plaisir de vous conseiller pour votre projet de voyage, séjour ou circuit sur mesure.

Amanda     04.86.11.44.98


Comment s'y rendre
?

La Réunion est reliée par des vols directs (réguliers et charters) à la France métropolitaine, mais aussi à l'Afrique du Sud, au Kenya, à l'île Maurice, aux Seychelles, à Mayotte et à Madagascar. L'aéroport international Roland-Garros (ou Gillot) se trouve à 11 km environ à l'est de Saint-Denis. L'aéroport international de Saint-Pierre-Pierrefonds (à 5 km de Saint-Pierre), inauguré fin 1998, ne dessert pour le moment que l'île Maurice.

Air France
assure des vols vers la Réunion, au départ de Paris Charles de Gaulle. Un préacheminement au départ d'une ville de province peut-être envisagé. Le vol est sans escale.
Air Austral assure des vols vers la Réunion, au départ de Paris Charles de Gaulle. Un préacheminement au départ de province peut être ensisagé en TGV Air.
Corsair assure des vols vers la Réunion au départ d'Orly. Un préacheminement au départ de Lyon, Marseille, Toulouse et Nantes avec supplément est possible en TGV.
XL Airways, vols non quotiden. Vols directs au départ de Marseille.
Air Mauritius, avec escale à l'Ile Maurice. Un préacheminement est possible en avion avec Air France.


La meilleure saison
: Avant de partir, il faut prendre en compte la météo et l'affluence. Les randonneurs préféreront la saison sèche, d'avril à septembre. Les mois de mai et de juin, notamment, sont les plus indiqués pour profiter du climat et des paysages. Les vacances d'été et de Noël attirent quantité de touristes. Les périodes les plus calmes se situent en février et mars, c'est-à-dire durant la période cyclonique.

Comment circuler ?

Le réseau des "Cars jaunes" dessert une bonne partie de l'île. Ils circulent fréquemment sur la route littorale qui la ceinture. Les liaisons vers les hameaux de l'intérieur sont en revanche moins fréquentes.
Des taxis collectifs (on tient jusqu'à 8 dedans !) desservent les principales localités et les villages environnants.
De nombreuses agences proposent des véhicules en location. La plupart exigent que le conducteur ait au moins 21 ou 23 ans, possède son permis de conduire depuis plus d'un an, soit muni d'un passeport ou d'une pièce d'identité et loue le véhicule pour 2 ou 3 jours minimum.

A ne pas manquer :

SAINT DENIS : Au nord-ouest de l'île, la paisible Saint-Denis regroupe près de 20% de la population réunionnaise. La ville commence par séduire avec l'architecture de ses anciennes demeures créoles. Les plus belles élèvent leurs façades ornées de lambrequins et laissent entrevoir leurs superbes vérandas le long de la rue de Paris. A l'extrémité nord de celle-ci, le « Barachois » s'étend en bord de mer. Bordée d'antiques canons tournés vers le large, cette esplanade émaillée de cafés et de restaurants est le principal lieu de promenade de la ville. Le jardin de l'état se trouve à l'autre extrémité de la rue de Paris. Créé à l'initiative de la Compagnie des Indes, il renferme plantes odoriférantes, curiosités végétales et orchidées en grand nombre. Les quartiers de la Montagne et du Brûl dominent Saint-Denis. Une route spectaculaire mène au Brûlé, à 800 m d'altitude, d'où part la superbe randonnée vers le promontoire dominant les cirques de la Roche écrite

LE VOLCAN, Le piton de la Fournaise
: En le découvrant depuis la mer, les premiers explorateurs surnommèrent le sud de l'île "le pays brûlé". Le piton de la Fournaise, réputé être l'un des plus actifs volcans du monde, a en effet de quoi impressionner mais sa visite est sans danger. Le premier choc est celui de la plaine des Sables, étendue d'aspect lunaire correspondant à la surface maintenant bouchée d'un ancien et gigantesque cratère. Viennent ensuite les reflets argentés et moirés - tantôt ocre, tantôt noir mat - des flancs du monstre, puis la vue de l'impressionnant cratère Dolomieu. Le cratère Kappor, né au cours de la très longue éruption de 1998, est le dernier rejeton de ce turbulent volcan dont les colères sont canalisées par un enclos naturel dirigeant les coulées de lave vers la mer. Le petit musée ultra moderne de la Maison du Volcan, à la Plaine des Cafres, est l'occasion de tout apprendre et comprendre sur le piton de la Fournaise et la tumultueuse géologie réunionnaise.

LES CIRQUES :  Disposés comme les trois feuilles d'un trèfle, les cirques de Cilaos, Salazie et Mafate, sont incontestablement l'un des points forts de la Réunion. A l'origine, ce massif formait le cône d'un gigantesque volcan. Le relief que l'on découvre aujourd'hui, fait de crêtes et de vallées, est né de l'effondrement sur lui-même de cet ensemble géologique.

MAFATE, Découvrez Mafate et vous vivrez une expérience authentique et enchantée. Cœur de volcan délabré, le cirque de Mafate s'affiche comme un monde à part. Il est un écrin géologique dessiné par des remparts abrupts qu’une vue plongeante depuis quelques crêtes environnantes (Maïdo, Roche Ecrite, Cap Noir…) laisse deviner qu’il est inaccessible.
Seule la marche à pied permet d’y accéder par des petits sentiers de montagne ou en hélicoptère. Son caractère sauvage lui a valu d’être le refuge d’esclaves en fuite. La toponymie du cirque est là pour rappeler l'histoire des lieux. Aujourd’hui, malgré leur isolement physique, les habitants restent plus que jamais attachés à cette terre tourmentée, en vivant sur les petits plateaux, les îlets. Malgré un accès aux moyens modernes de communication, ils perpétuent des traditions. Sur leur lopin de terre, ils pratiquent la polyculture vivrière (fruits, grains, maïs, élevage, poulailler...). Loin de l'agitation des temps modernes, c'est dans la douceur et l'authenticité que les Mafatais accueillent les randonneurs dans ce qui est devenu la partie du coeur habité du Parc national, Bien du patrimoine mondial. Le plus grand village appelé "la Nouvelle" compte une seule école, l'électricité est fournit par le soleil, une boulangerie et des épiceries sont approvisionnés essentiellement par hélicoptère. La nature y est reine, elle explose à chaque détour d'un sentier balisé, les montagnes sont omniprésentes, les pitons ont des formes inimaginables, les ravines, cascades et forêts sont un vrai régal pour les yeux.

Accès : Mafate, dépourvu de routes, est doté d’un réseau dense de sentiers permettant la vie dans le cirque. La randonnée se pratique depuis des points d’entrée tels que la Rivière des Galets, le Maïdo, Dos-D’âne, le Taïbit (Cilaos) et le col des Bœufs (Salazie) où un parking gardienné permet le stationnement sécurisé des véhicules. 

SALAZIE 
Accessible par une unique route, le cirque de Salazie se délivre presque spontanément, au débouché des gorges de la Rivière du Mât. Le cirque Inscrit dans son intégralité au Patrimoine mondial par l’Unesco, est dominé par le Voile de la Mariée, l'une des plus belles cascades de l'île et d’autres chutes vertigineuses et immanquables. Son relief chaotique ne lui permet toutefois de se dévoiler que très progressivement en offrant ici et là des paysages surprenants modelés par une érosion digne de records mondiaux. Les précipitations abondantes qui arrosent la région alimentent de multiples cascades dévalant les remparts environnants. L'abondance de l'eau favorise la luxuriance de la végétation et permet quelques cultures typiques des lieux : cresson, chouchou...
Au centre du cirque trône l’imposant piton d’Anchaing (1352m), témoin d'un événement géologique original lui valant son intégration au Patrimoine mondial. Il doit son nom à un esclave ayant fui la servitude en se réfugiant sur ce promontoire isolé. Au détour de quelques chemins tortueux, un patrimoine culturel inattendu se révèle : architecture créole, îlets du bout du monde, mosaïque de paysages agricoles. Le cirque est historiquement une des trois portes d’entrée principale du cirque de Mafate. Il se résume à un écrin dont les remparts verdoyants sont une des facettes du parc national et du patrimoine mondial.

Accès : En venant de Saint-Denis, prenez la Nationale vers Saint-André, puis prendre la direction de la rivière du Mât et la RD 48 en direction de Salazie. De Saint-André, il ne faut que 20 minutes d’une route enchanteresse pour accéder au village. La route passe à travers des gorges couvertes de végétation d’où jaillissent de très belles cascades. Faîtes des pauses photos sur votre route, aux lieux-dits "Pisse en l’air" et "le Voile de la Mariée".

CILAOS
 vient du mot malgache tsilaosa signifiant le "pays que l’on ne quitte pas". Le cirque invite au voyage dans un monde bien différent des cirques de Mafate et de Salazie. Il est le plus peuplé des trois et forme le cœur battant de La Réunion. Son relief tourmenté de cirque délabré par l’érosion, est dominé ici plus qu’ailleurs par le massif du Piton des Neiges qui culmine à 3.071m d’altitude. Partie intégrante du Parc national, les remparts verticaux le délimitant, enserrent un monde étonnant où les habitants ont choisi de vivre sur de grands plateaux. Cilaos est accessible en voiture au terme d'une route magnifique mais extrêmement sinueuse avec ses 400 virages, ses hauts remparts, ses corniches. Ce village créole de haute montagne est doté d'un charme incomparable, d'un air pur et frais, d'une église blanche et bleue, d'un établissement thermal (le seul de l'île), d' îlets : îlet à Cordes, Plateau des Etangs, Bras de Saint-Paul, Palmiste Rouge, Bras-Sec. Près de 80 km de sentiers parsèment le cirque pour des balades à la Mare à joncs, à la Roche Merveilleuse, dans la forêt du Tapcal ; ou pour des randonnées au Piton des Neiges, le toit de l'océan Indien, au col du Taïbit vers Mafate.

Accès : La route, très sinueuse, grimpe inlassablement depuis Saint-Louis (faîtes un détour et visitez le Musée des Arts Décoratifs de l'Océan Indien) jusqu’au bourg de Cilaos. De cet axe, pénétrant le cirque jusqu’au pied du Piton des Neiges, sont desservis quelques lieux de vie isolés : Palmiste Rouge, Ilet à Cordes….

Le piton des Neiges, point culminant de l'île, dresse ses 3 069 m à l'intersection des trois cirques.

LES PLAINES : L’île volcanique présente une très grande diversité de paysages, y compris des plaines plus rurales en son centre. Elles cachent des forêts primaires, des cascades et des chemins qui invitent à la balade.

Une montagne posée sur l’océan. C’est le portrait robot de la Réunion. Et pourtant, elle n’abrite pas seulement des reliefs accidentés et des plages bordant l’azur. Sur ses hauteurs, se lovent de douces plaines. La seule route transversale de l’île en profite donc pour se frayer un passage. Elle relie Saint-Benoît, à l’est, et Le Tampon, à l’ouest, en traversant la Plaine des Palmistes et la Plaine des Cafres. La première est un plateau verdoyant, saupoudré de pâturages paisibles, pitons escarpés issus de l’activité volcanique, chutes d’eau rafraîchissantes et riche flore endémique. Une invitation à la promenade, comme sur les nombreux chemins de randonnée de la forêt de Bébour-Bélouve. Ou jusqu’à la cascade Biberon qui se jette du haut de ses 240 mètres dans un petit bassin, entouré d’une végétation luxuriante.

Les sentiers botaniques de la Petite Plaine et du Piton des Songes mènent à la découverte d’arbres aux noms originaux : bois maigre, bois de papa, bois de fer, bois de cannelle, bois de violon, bois de pomme, etc. La nature étonne mais l’architecture créole est aussi remarquable. Le Domaine des Tourelles, dédié à la promotion de l’artisanat régional, en est un très bel exemple. D’autres cases et jardins créoles sont regroupés dans un circuit aux alentours.

La Plaine-des-palmistes est réputée pour sa tranquilité, sa fraîcheur, ses goyaviers, ses balades, un endroit où il fait bon y vivre, un lieu de changement d'air le week-end.

LES PLAGES de la côte Ouest : La Réunion n'est pas le paradis des amateurs de farniente, qui lui préféreront l'île Maurice. Son littoral Ouest offre cependant quelques belles occasions de baignade dans l'océan Indien.
Saint Gilles les Bains, comme son nom le laisse entendre, est le lieu où goûter aux joies de l'eau. La localité est cernée par les plages de Boucan Canot - la préférée des Réunionnais - et celle des Roches Noires, plébiscitée par les surfeurs de tous poils.

Le PITON Maïdo
: Surplombant le village de la Petite France, sur les hauteurs de Saint-Gilles-les-Bains, le piton Maïdo offre un panorama exceptionnel sur le cirque de Mafate. Accessible en voiture, il domine de près de 1000 mètres le hameau de Roche plate, qui semble écrasé en contrebas au pied d'un majestueux rempart.
Seule ombre au tableau : le brouillard jette souvent son voile sur le spectacle.


Les excursions en hélicoptères :


- Survol des cirques de Mafate, Salazie, Cilaos, du Trou de Fer, du Volcan et des Plages.

Différentes formules sont proposées selon la durée et le prix. 

Partenaire de la Promotion Touristique

Découvrez aussi :

Nos garanties et partenaires :